Oriental Marocain

Oriental Développement

Oriental Tourisme

Oriental Technologies

Oriental Carrières

Oriental Culture

Oriental TV

Discovering Oujda

Discovering Berkane

Discovering Nador

Discoering Figuig

Discovering Taourirt

Discovering Jerada

Discovering Driouch

Discovering Guercif

Découvrez tous les sites de la Région de l’Oriental

Actualités

Le Centre hospitalier universitaire Mohammed VI d’Oujda livre le bilan de ses trois premières années

17/08/2017 | Année 2017

Trois années se sont écoulées depuis l’inauguration, par S.M. le Roi Mohammed VI, du Centre hospitalier universitaire (CHU) de la ville d’Oujda. À cette occasion, les autorités en charge de la gestion dudit centre ont décidé de livrer à l’opinion publique le bilan de ses trois premières années de service. Défendant un bilan «positif», les gestionnaires du CHU Mohammed VI d’Oujda ont souligné que ce bilan est le résultat de l’ouverture progressive des services du centre au niveau des différents hôpitaux de la région. Dans ce sens, les services du ministère de la Santé soulignent que le centre d’oncologie Hassan II a été ouvert avec une capacité d’accueil de 45 lits. L’hôpital psychiatrique de la ville contient, quant à lui, quelque 108 lits, et ce depuis son inauguration par le Souverain en 2013. Toujours sur la liste des services dépendant du CHU, on retrouve également l’hôpital des spécialités avec 380 lits ainsi que l’hôpital de la mère et de l’enfant avec 140 lits.

S’agissant des statistiques relatives aux consultations, le ministère de la Santé affirme que plus de 213.801 personnes ont consulté les médecins relavant du CHU. Quelque 80.000 d’entre eux ont été hospitalisés, toujours selon le communiqué du ministère. Plus en détail, le ministère affirme que 40.164 personnes ont été hospitalisées dans l’hôpital du jour, soit l’équivalant de 353.451 jours d’hospitalisation. Selon les chiffres avancés, les urgences du CHU ont traité plus de 129.192 cas, dont plus de 17.000 ont été hospitalisés. Les équipes du Centre spécialisées dans la radiologie ont également effectué plus de 90.000 consultations, dont près de 9.000 examens par IRM. Ces équipes ont aussi effectué quelque 20.000 examens par scanner et 48.000 examens de radiologie standard, en plus de 800.000 analyses médicales effectuées au niveau du laboratoire central. Doté d’un complexe chirurgical, le CHU a également connu la réalisation de plus de 17.000 interventions, dont des chirurgies laparoscopiques avancées.

Le CHU de la ville d’Oujda est également doté d’un centre de traitement pour les malades atteint du cancer. Depuis sa mise en service, le centre reçoit chaque année quelque 6.000 patients. Selon les chiffres du ministère, plus de 59.806 séances de radiothérapie ont été effectuées au niveau du centre, alors que les séances de chimiothérapie ont dépassé les 37.000. Revenant sur son rôle en matière de formation des futurs médecins, le ministère de la Santé a affirmé que le CHU Mohammed VI a reçu, en 2016, 227 médecins résidents ainsi que 63 médecins internes. Quant aux groupes des étudiants en médecine issus de la Faculté de médecine de la ville d’Oujda, ils ont atteint les 1.000 étudiants. S’y ajoutent également les stagiaires issus des centres de formation des infirmiers ainsi que des centres et des écoles de gestion, de commerces et des sciences économiques.

Même en mettant en avant le bilan de trois années de «réussite», les services du CHU de la ville d’Oujda souffrent, toutefois, de conditions de travail assez compliquées dues notamment à l’afflux massif des populations. Selon le communiqué du ministère, plusieurs malades ayant fait appel aux services du CHU devaient être pris en charge en niveau d’autres établissements de santé de moindre niveau. 



80% des bénéficiaires portent la carte Ramed

Les porteurs de la carte Ramed figurent en tête des bénéficiaires des services dispensés au niveau du Centre hospitalier universitaire Mohammed VI de la ville d’Oujda. En effet, selon les statistiques dévoilées par le ministère de la Santé, les porteurs de cette carte ont constitué plus de 80% des patients avec une facture dépassant les 240 millions de dirhams. Ces patients, ainsi que tous les autres ayant recouru aux services du CHU ont bénéficié, en 2016, d’un budget global de plus de 100 millions de dirhams pour l’achat des médicaments, précise le ministère de la Santé.