Oriental Marocain

Oriental Développement

Oriental Tourisme

Oriental Technologies

Oriental Carrières

Oriental Culture

Oriental TV

Discovering Oujda

Discovering Berkane

Discovering Nador

Discoering Figuig

Discovering Taourirt

Discovering Jerada

Discovering Driouch

Discovering Guercif

Découvrez tous les sites de la Région de l’Oriental

Actualités

Une nouvelle ligne ferroviaire reliera Oujda à Nador

03/09/2018 | Année 2018

  • Un complément stratégique pour le port Nador West Med
  • Un investissement de 8 milliards de DH, à terminer avant 2026
  • Réalisation de deux lignes ferroviaires et électrification d’une troisième

Bonne nouvelle pour les usagers du train dans l’Oriental. Oujda sera reliée à Nador et à son futur port Nador West. Long de 150 kilomètres, le trajet desservira la ville de Berkane, pour faciliter le transport des produits agricoles du périmètre irrigué de la Moulouya.

C’est ce qui ressort de la convention de partenariat entre l’ONCF, le Conseil régional et la wilaya de l’Oriental, portant sur la réalisation d’une nouvelle ligne ferroviaire pour renforcer le réseautage actuel et booster l’activité économique régionale.

Le projet fait partie du programme directeur de l’ONCF pour les prochaines décennies. Il cible les connexions ferroviaires des nouveaux ports, tout en déclinant la stratégie nationale en matière de logistique et d’inclusion des territoires. Sur le plan financier, 8 milliards de DH seront alloués à ce chantier qui est en phase d’avant-projet. C’est ce qui a été relevé lors du dernier Conseil de gouvernement.

Le schéma directeur de l’ONCF prévoit, également, la réalisation d’une ligne directe entre Nador et Al Hoceima, pour 7,2 milliards de DH, l’électrification de la ligne Oujda-Fès (1,4 milliard de DH), et la réalisation du tronçon de TGV Fès-Oujda, pour 28,9 milliards de DH.

Au cours des huit dernières années, l’ONCF a investi 3,6 milliards de DH dans l’Oriental. Le montant a servi au renouvellement du réseau actuel et à la réalisation de nouvelles structures. La région compte actuellement une ligne ferroviaire de 576 km, 21 gares, 9 tunnels, 140 ponts. 22 lignes quotidiennes couvrent la région au profit de 1,7 million de voyageurs/an, et 12 trains de marchandises pour le transport de 650.000 tonnes/an.

Intervenant lors de la signature de cette convention, Mouad El Jamai et Abdenbi Bioui, respectivement wali de l’Oriental et président du Conseil régional de l’Oriental, ont rappelé que la construction du nouveau port de Nador nécessite son interconnexion ferroviaire avec les centres productifs de la région.

Ils ont aussi précisé que c’est la province de Nador qui en tirera le plus de profits, du moment qu’elle s’accaparera de 50% des activités générées par ce port. Les autres provinces ont besoin d’un réseautage routier et ferroviaire performant pour qu’elles en tirent également bénéfice.

 

«D’où la nécessité de finaliser la ligne Oujda-Nador avant 2026. Un complément indispensable pour faire du port de Nador un réel projet structurant, locomotive de croissance économique pour toute la région», ont-ils précisé. De telles réalisations ne peuvent reléguer au second plan la diversification de l’offre, à travers la réalisation d’un port-sec et d’une nouvelle plateforme pour le stockage et la maintenance.

Source : L'économiste