Oriental Marocain

Oriental Développement

Oriental Tourisme

Oriental Technologies

Oriental Carrières

Oriental Culture

Oriental TV

Discovering Oujda

Discovering Berkane

Discovering Nador

Discoering Figuig

Discovering Taourirt

Discovering Jerada

Discovering Driouch

Discovering Guercif

Découvrez tous les sites de la Région de l’Oriental

Actualités

Mise en place d'un mécanisme de consultation dans le domaine de l'immigration et de l'asile

09/01/2017 | Année 2017

Une convention-cadre de partenariat a été signée, samedi à Oujda, entre le ministère chargé des Marocains résidant à l'étranger (MRE) et des affaires de la migration, le Conseil de la région de l'Oriental et la wilaya de la région en vue mettre en place un mécanisme de consultation et de coordination dans le domaine de l'immigration et de l'asile. Signée par le ministre chargé des MRE et des affaires de la migration, Anis Birrou, le président du Conseil de la région de l'Oriental, Abdenbi Biioui, et le wali de la région, gouverneur de la province d'Oujda-Angad, Mohamed Mhidia, cette convention vise à instaurer un mécanisme de consultation et de coordination en vue d'élaborer et d'appliquer des programmes et des projets conjoints dans les domaines de l'immigration et de l'asile. Il s'agit de permettre aux migrants et réfugiés résidant dans la région de bénéficier de tous leurs droits éducatifs, culturels, sociaux et économiques, selon les législations et les lois en vigueur, tout en renforçant la gestion des affaires de l'immigration et de l'asile via une approche moderne en adéquation avec la nouvelle politique de régionalisation du Royaume.

En vertu de cet accord, des mécanismes et des outils d'action commune seront créés afin de coordonner et adopter les projets de plans d'action annuels et de suivre leur mise en œuvre et leur application. La signature de cette convention s'inscrit dans le cadre de la volonté d'insérer la migration dans les politiques régionales et locales et de renforcer les principes de responsabilité partagée entre l'ensemble des acteurs et intervenants dans la mise en œuvre de la Stratégie nationale d'immigration et d'asile. Cette initiative entreprise au niveau de la région de l'Oriental est considérée comme une expérience pilote dans le domaine, dans la perspective de sa généralisation aux autres régions du pays.

La politique marocaine dans le domaine de l'immigration, à portée humaine et légale, est considérée comme un modèle dans un monde qui craint ce phénomène et le perçoit comme une menace au lieu d'y voir une opportunité, a affirmé à cette occasion M. Birrou. «Le Maroc a choisi une orientation humaine et civilisée qui préserve la dignité des migrants et des réfugiés grâce à une politique audacieuse, noble et clairvoyante», a-t-il dit, soulignant que cette politique, qui vient en application aux Hautes Instructions royales, a donné de l'espoir à des dizaines de milliers de migrants.

De son côté, M. Biioui a estimé que la politique marocaine dans le domaine de l'immigration et de l'asile est à même de conforter le positionnement diplomatique du Maroc au niveau africain, notamment après les visites royales à de nombreux pays du continent. En ce sens, il a appelé à conjuguer les efforts pour mettre en œuvre les articles de cette convention-cadre, et ce selon une approche participative facilitant une intégration positive et fluide des immigrants. Pour sa part, M. Mhidia a indiqué que cette convention vise à faire bénéficier les immigrants et les réfugiés de l'ensemble de leurs droits et de renforcer leur intégration effective au niveau de la région de l'Oriental.

Quant à la chef de mission de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), Ana Fonseca, elle a déclaré qu'en effet le Maroc était un modèle dans le domaine de l'immigration au niveau international, exprimant, à cette occasion, sa joie d'être présente à la signature de cette convention. «Il s'agit d'un moment spécial», a-t-elle confié, faisant savoir que le rôle des acteurs aux niveaux régional et local est essentiel dans ce domaine. Cette cérémonie a été marquée par la présentation de deux exposés portant sur les points communs entre la Stratégie nationale de l'immigration et les prérogatives des régions, et la réalité et les perspectives de l'immigration dans l'Oriental. 

Source: Le Matin